Il y a cinquante ans...

A Noël - et j’ai beaucoup apprécié l’originalité de cette idée - on m’a offert les journaux du 25 décembre 1958, jour de ma naissance. J’ai reçu "Il Corriere della Sera", "Le Monde", "Le Figaro" et "Times" (du 24 décembre).
Il "Corriere" parle avant tout du passage imminent du vieux au nouveau franc (remplacé maintenant par l’Euro), mais en évidence - en plus de l’éditorial sur sa vision universelle - on trouve la Messe de Minuit célébrée par Jean XXIII (le "Papa buono" qui est devenu le nouveau Pontife deux mois auparavant, après Pio XII) et la nouvelle de Preti, Ministre des Finances social démocratique, qui n’est plus démissionnaire (il vient de mourir, à 95 ans!)
"Le Monde" a pour titre principal "La réforme monétaire" et l’éditorial est consacré à la paix au beau milieu de la Guerre froide (un classique dans les années Cinquante). Autres titres: "Le nouveau Gouvernement au Maroc", "Nouvelle organisation judiciaire en France", accompagnés de deux éditoriaux qui reprennent ces arguments.
"Le Figaro" annonce la nuit de Noël à Notre Dame, la fusée américaine lancée à Cape Canaveral (j’imagine pour faire peur aux russes!), la prévisions de moins de morts sur la route en 1959. Photo au centre de la page: une famille islandaise qui décore le sapin de Noël.
Dans le "Times" de Londres on trouve une première page faite d’annonces économiques de différents genres; curieuse la déclaration faite dans "Imperial and Foreign news" où l’on explique le choix de l’Iraq d’abandonner l’aire de la livre sterling et l’accord entre "Euratom" et Etats Unis. On cite, un lien avec la saison, la fermeture de quelques aéroports à cause du brouillard (quand on avait du brouillard…). On mentionne enfin la performance cinématographique de Spencer Tracy.

D'autres nouvelles parues pendant l’année permettent de comprendre quel air on respirait à l’époque. Le "Traité de Rome" entre en vigueur et on assiste à la naissance du "Marché commun européen", qui représente les racines de l’Union Européenne telle qu’on la connaît. En Italie, après un grand succès de la Démocratie chrétienne, le premier Gouvernement Fanfani voit le jour, suivi tout de suite après par le second! En 1958 la "loi Merlin" entre en vigueur, les maisons closes sont fermées, ce qui marque le destin de générations entières et donne lieu aux récits mythiques des générations précédentes.
Le Général De Gaulle revient à la politique et il impose la naissance de la Ve République française, qui est toujours en vigueur. A rappeler l’exécution tragique d’Imre Nagy qui se trouvait à la tête du gouvernement hongrois lors de la révolte de 1956 écrasée par les Soviétiques. Et encore le sous-marin américain "Nautilus" qui réussit le passage du pôle Nord en plongée, sous la calotte glaciaire. L’écrivain soviétique, Boris Pasternak, est contraint de renoncer au "prix Nobel" de littérature qui vient de lui être décerné pour "Le Docteur Jivago". En Italie on publie le grand roman "Il Gattopardo" de Giuseppe Tomasi di Lampedusa, après la mort de l’auteur. En fin d’année, ce qui marque encore l’histoire de nos jours, Fidel Castro et ses guérilleros achèvent de prendre le contrôle de Cuba en faisant le siège de Santiago où le dictateur Batista se prépare à prendre la fuite.
La curiosité m’a ensuite poussé à rechercher mes conscrits, les nés en 1958. Je découvre dans ce groupe Silvio Scaglia, le célèbre entrepreneur de la new economy, les créateurs de mode Cesare Paciotti et Domenico Dolce, l’actrice théâtrale Monica Guerritore. De même le terroriste turc Mehmet Ali Ağca et le terroriste noir italien Valerio "Giusva" Fioravanti, nés la même année que Alessandro Baricco. Si on organisait un spectacle entre nous, nos présentateurs pourraient être Fabrizio Frizzi et Stefano Masciarelli, mais le comique Alessandro Bergonzoni et la chanteuse Kate Bush participeraient aussi à la soirée. Je ne serais pas le seul homme politique, puisque en 1958 sont nés également l’ancien Président de la Sicile Salvatore Cuffaro et le Maire de Rome Gianni Alemanno, ainsi que son adversaire le Président du Latium Piero Marrazzo et le Président des Pouilles Nichi Vendola.
Je cite l’écrivain et réalisateur français Michel Houellebecq, le journaliste, directeur de "Panorama", Maurizio Belpietro et la journaliste de "Chi l’ha visto" Federica Sciarelli.
Je voudrais rappeler le charme de la belle Sharon Stone, actrice et productrice cinématographique, ses collègues Serena Grandi et Pamela Prati, Lory del Santo, toujours jeune,ainsi que les actrices américaines Michelle Pfeiffer et Jamie Lee Curtis. Je signale - pour les yeux des dames – Albert II de Monaco et l’acteur américain Alec Baldwin.
Dans le groupe des sportifs, le footballeurs Beppe Baresi et Giuseppe Dossena, le skieur autrichien Leonhard Stock, le canotier italien Giuseppe di Capua, les grands coureurs de rallye Miki Biasion et Didier Auriol.
Incroyables mais Prince et Simon Le Bon aussi ont déjà cinquante ans. J’inviterai la chanteuse américaine Madonna à la prochaine réunion des conscrits…
Vive 1958!

Registrazione Tribunale di Aosta n.2/2018 | Direttore responsabile Mara Ghidinelli | © 2008-2020 Luciano Caveri